6 – Analyse des risques géotechniques

Analyse des risques géotechniques;

Laurits Bjerrum (1918 – 1973)

Ingénieur géotechnicien de renommé international, premier directeur de NGI, auteur de nombreux articles de référence sur les argiles molles et sensibles.

 

 

 

 

 

 

 

Selon Bjerrum: Le coefficient de sécurité est le coefficient d’ignorance d’un ingénieur (plus un ingénieur a de la connaissance sur le sol, plus son coefficient de sécurité est faible)

Définition de risque :

  1. a.      Danger : Ce qui menace ou compromet la sûreté, l’existence de qqn ou de qqc;
  2. b.     Vulnérabilité : Qui peut être blessé, frappé par un mal, fragile, sensible.


 

Risques dans la construction; la construction est un domaine risqué, aucun projet n’est sans risque:

  1. 1.    Risque à la santé et à la sécurité (glissement de terrain, maison humide, liquéfaction, perte de capacité portante, etc.);
  2. 2.    Risque d’infiltration d’eau au sous-sol et du colmatage des drains;
  3. 3.    Risque à l’environnement (nappe et sol contaminés);
  4. 4.    Risque à la qualité;
  5. 5.    Risque d’incompétence (professionnel incompétent);
  6. 6.    Risque de programme (délai de construction);
  7. 7.    Risque financier (imprévus, augmentation de coût).

Les risques peuvent être gérés, minimisés, partagés, transférés ou acceptés. Cependant, ils ne peuvent pas être ignorés, sinon, il est transféré à quelqu’un d’autre sans que ce dernier soit informé.

Les sols présentent toujours un risque pour tout projet de construction, d’où une étude bonne géotechnique avec interprétation des données des sondages et des essais de laboratoire.

Exemples de risques géotechniques

  1. Possibilité que les fondations d’un ouvrage subissent des déformations suite à la présence d’un sol mou;
  2. Sols hétérogènes conduisant à des tassements différentiels importants;
  3. Possibilité de dommage ou perte à une propriété ou à une structure suite à un glissement de terrain;
  4. Construction dans la nappe phréatique;
  5. Agressivité des sols et du roc;
  6. Attaque de béton des murs de fondation et de la dalle sur sol par les sulfates présents dans le sol ou la nappe phréatique;
  7. Défectuosité du système de drainage d’un bâtiment avec un ou plusieurs sous-sols à cause de colmatage par silt;
  8. Possibilité que le temps de construction soit allongé, causant un délai de livraison, à cause d’un imprévu de sol;
  9. Potentiel de liquéfaction de site;

10. Dépassement de capacité portante par vitesse excessive de chargement sur un sol argileux;

11. Gonflement des sols, du roc ou du remblai.


 

Prédiction en géotechnique

Prédiction: La prédiction constitue une composante importante de l’activité d’un ingénieur (Lambe, 1973). Basé sur la prédiction d’un ingénieur, son client prends des décisions ou entreprend des actions.

Nouvelle stratégie de gestion des risques géotechniques


 

Actions pour diminuer le risque géotechnique

Définition:

Danger géotechnique : C’est un événement géomorphologique ou géotechnique qui a un potentiel des effets négatifs (conséquences) sur la vie humaine.

Risque géotechnique: Il est défini mathématiquement comme le produit  de probabilité d’un événement avec le coût de conséquence de l’événement.

Risque = Probabilité (événement) x conséquences de l’événement.

Par exemple si la probabilité d’un glissement de terrain est de 50% (0,5) avec une conséquence de 1000,00$ de dommage, le risque de cet événement est de = 0,5 x 1000 = 500,00$. Ce risque est identique à un autre événement de glissement de terrain avec une probabilité de 0,1% (0,001) pouvant résulter avec des dommages de 500000,00$ (0,001 x 500000 = 500,00$).

L’analyse d’un risque géotechnique nécessite les étapes suivantes, illustrées ci-après:

Coordonnées

Adresse : 1375, rue de l'Église, Saint-Laurent,Montréal (Québec) H4L 2H1
Téléphone : +1 514-670-5346
Cellulaire : +1 514-349-0505
Télécopieur : +1 514-855-1474
Courriel : fondasol@fondasol.ca